11 avril 2008

Pourquoi les écrivains des XIXe et XXe siècles ont-ils eu recours aux drogues et alcools ?

Pourquoi les écrivains des XIXe et XXe siècles ont-ils eu recours aux drogues et alcools ? INTRODUCTION…         Les drogues et alcools ont depuis toujours  été consommés par les hommes pour des raisons diverses et variées. Depuis la nuit des temps les hommes cultivent et consomment des substances qui troublent leur perception du monde. Ces substances aujourd’hui pour la plupart illicites ne l’ont pas toujours été et leur dangerosité n’a été que récemment abordée.     ... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 11:06 - - Permalien [#]

11 avril 2008

1. Contexte historique et mouvements littéraires de la France du XIXe siècle

a) Contexte historique         Après Révolution, pas moins de sept régimes politiques se succèdent au cours du XIX e siècle, jalonné par autant de guerres, de coups d'Etat et de crises.         On peut citer le Consulat qui s'étend de 1799 à 1804, l'Empire napoléonien de 1804 à 1814, la Restauration (Louis XVIII et Charles X) de 1814 à 1830,  la Monarchie de Juillet avec Louis Philippe de 1830 à 1848. La Seconde République de 1848 à 1850, le Second empire avec Napoléon III... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 11:11 - - Permalien [#]
11 avril 2008

2. État d’esprit de la population

a) Le peuple        La population pauvre connaît des problèmes. Condition ouvrière, pauvreté, ivresse et dégénérescence sont associées dans la description de l’alcoolique. A cette époque, comme l’écrit Zola dans son roman L’Assommoir, qui décrit la déchéance de l’ouvrier confronté aux ravages de l’alcool, « le vin nourrit l’ouvrier ». On se noie dans l’alcool pour oublier ses problèmes et la misère quotidienne, pour s’inventer une nouvelle vie et pour se réchauffer le cœur dans une taverne avec des amis et... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 11:24 - - Permalien [#]
11 avril 2008

1. Le Club des Haschichins

a) De quoi s'agit-il?     « Le Club des Haschichins est un groupe voué particulièrement à l’étude et à l’expérience de drogues (principalement le haschich) fondé par le docteur Jacques Joseph Moreau en 1844 et actif jusqu’en 1849. Les séances mensuelles ont lieu chez le peintre Fernand Boissard à l’Hôtel de Lauzun (appelé aussi Hôtel de Pimodan) sur l’île Saint Louis, à Paris. De nombreux scientifiques, hommes de lettres et artistes français de cette époque ont fait des passages dans le Club des haschichins lors de ses... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 11:54 - - Permalien [#]
11 avril 2008

2. Les Autres

Caricature de M. Daumier, Les buveurs d’absinthe.     Les pratiques expérimentales ont surtout concerné les drogues mais on connaît quelques écrivains ayant également testé les effets de l’alcool sur leur écriture et leur corps comme le petit génie de la littérature, Arthur Rimbaud qui comme beaucoup de ses contemporains a tenté des expériences sur lui-même et notamment l’écriture sous influence d’alcool. Dans un contexte plus récent, on peu également parler du poète Henri Michaux (1899-1984). Henri... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 12:06 - - Permalien [#]
11 avril 2008

1. Des œuvres sur les effets de la drogue et de l’alcool

Jacques Joseph Moreau (1804-1884) est un psychiatre français. Suite à un voyage de plusieurs années (de 1836 à 1840) en Orient, il découvre les effets du chanvre indien (cannabis) et les étudie pour appuyer sa conception  de la folie qu’il avance comme un délire identique au rêve. Il est le premier médecin à avoir pratiqué un travail systématique  sur l’activité des drogues dans le système nerveux central et à avoir classé, analysé et enregistré ses observations. Il est le créateur du club des haschischins. Dans... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 12:59 - - Permalien [#]
11 avril 2008

2. Des œuvres sous influence de drogues ou d’alcool

La drogue est un objet littéraire lorsque, passant par le corps, elle resurgit dans l’imaginaire pour se déposer dans l’écriture en pensées et en images. Les poètes ont commencé le plus souvent à prendre de la drogue de remède avant de passer à la drogue de plaisir. Le haschisch et l’opium étaient pour les poètes, un moyen d’échapper aux ennuis de la réalité et de rechercher une ardeur mystique qui apaisait leur esprit. Le haschisch et l’opium semblaient offrir aux artistes des expériences émotionnelles intenses que... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 13:03 - - Permalien [#]
11 avril 2008

3. Des œuvres sur la drogue ou l’alcool

      Baudelaire sous l'effet du haschisch, par lui-même (1844) Dans son oeuvre Les Paradis artificiels, Charles Baudelaire narre ses expériences du haschisch et de l'opium. Dans les Fleurs du mal, cinq de ses poèmes ont pour thème le vin.    Voici trois de ses poèmes : Le Vin de l’assassin Ma femme est morte, je suis libre !Je puis donc boire tout mon soûl.Lorsque je rentrais sans un sou, Ses cris me déchiraient la fibre.Autant qu'un roi je suis heureux ;L'air est pur,... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 13:30 - - Permalien [#]
11 avril 2008

.

. CONCLUSION... Nous avons donc vu qu'au cours du XIXe et du XXe siècle, la drogue et l'alcool font des ravages dans la société. C'est après la Révolution industrielle qu'apparaît la notion d'alcoolisme et de toxicomanie. Au XIXe siècle, la drogue et l'alcool connaissent une extension considérable avec le progrès de la chimie, l'extension des échanges commerciaux et le bouleversement des structures sociales. De ce fait, la drogue et l'alcool sont rendus plus accessibles et deviennent pour certain un phénomène de... [Lire la suite]
Posté par raynaud_lauret à 13:32 - - Permalien [#]